Années de plomb : la cour d’appel de Paris refuse l’extradition des anciens militants italiens d’extrême gauche

Maître William JULIÉ commente sur l’avis défavorable donné par la chambre d’instruction française au retour des anciens militants italiens afin de pouvoir les juger dans les actes terroristes commis dans les années 1970s. Après plusieurs demandes d’extradition faites par le gouvernement italien, l’Italie est très déçue par cette décision. William JULIÉ, représentant l’état Italien, déclare attendre le possible pourvoi en cassation et les motivations de la chambre dans sa décision.